Emploi. L’Europe est-elle prête à affronter une nouvelle vague de la pandémie ?

Le 23 mars 2020, le Royaume-Uni a ordonné le confinement pour contenir la pandémie de coronavirus. Si cette mesure restrictive prise par le gouvernement semble avoir contribué à endiguer la propagation du virus, elle a également eu des effets considérables sur la vie professionnelle de millions de personnes car de nombreux travailleurs ont perdu leur emploi. Et des millions d’autres ont été placés sous des régimes d’emploi précaire.

Presque tous les secteurs des marchés du travail européens ont été touchés par le confinement et les restrictions de mobilité liés au COVID-19. La plupart des entreprises ont été contraintes de fermer complètement tandis que la plupart de celles encore en activité ont enregistré une baisse de leur chiffre d’affaires.

On s’attend à ce que l’économie européenne chute d’environ 7 %, le taux de chômage passant de 6,7 % en 2019 à 9 % en 2020, selon les prévisions économiques de printemps de la Commission européenne. Dans cette optique, il est important de savoir comment les entreprises européennes se préparent à la transformation du marché du travail.

Cet article vise à répondre aux questions suivantes ;

Les professionnels très demandés : quelles professions verront leur demande augmenter ?

Quels sont ceux qui risquent de perdre leur emploi ?

Qu’est-ce qui a été fait par les entreprises pour conserver les emplois des employés ?

Quelles professions verront leur demande augmenter ?

De nombreuses entreprises et professions ont subi des pertes importantes en raison du confinement lié au COVID-19. Toutefois, certaines prospèrent en ce moment car elles ont connu une augmentation significative de la demande.

Les mesures restrictives mises en œuvre par le gouvernement pour endiguer la propagation du virus ont entraîné des ajustements majeurs pour les entreprises car la plupart d’entre elles adaptent leurs modèles d’entreprise et leur environnement pour s’adapter à la crise du COVID-19.

Voici 6 professions avec une demande accrue :

  1. Les spécialistes des services de santé

Les spécialistes de santé connaissent une forte augmentation de la demande en raison de la pandémie de COVID-19. La pandémie a révélé l’importance d’une bonne condition sanitaire et le rôle crucial joué par les professionnels du secteur de la santé pour traiter et endiguer la propagation du virus. De nombreux équipements et produits médicaux sont également très demandés tels que les masques chirurgicaux et les désinfectants pour les mains.

Les déséquilibres du système de santé sont une préoccupation majeure en Europe. Selon les Indications sanitaires de base de la région européenne de l’OMS, le nombre de médecins et d’infirmières dans la région a augmenté d’environ 10 % au cours des dix dernières années. Toutefois, cette augmentation ne sera probablement pas suffisante pour répondre aux besoins de la population. La demande d’infirmières est encore bien plus importante car elles jouent un rôle important dans la prise en charge du vieillissement de la population.

Il est indispensable de disposer d’un nombre adéquat de professionnels de santé si l’Europe veut endiguer efficacement la pandémie de coronavirus.

  1. Les emplois de livreurs

Les gens adhèrant aux directives de distanciation sociale et restant chez eux, des postes se sont libérés pour les chauffeur-livreurs. Il existe une forte demande de livreurs capables de livrer des produits alimentaires et autres articles de première nécessité car les déplacements sont limités.

Depuis le confinement, la demande de chauffeur-livreurs en Europe a explosé, un nombre croissant de restaurants proposant la livraison à domicile. La plupart des restaurants ont été contraints de fermer leurs portes pour respecter les directives de distanciation sociale et certains ont adopté les services de livraison à domicile comme solution pour rester en activité pendant la crise.

  1. La télécommunication

Plus que jamais, de nombreuses entreprises travaillent désormais en distanciel pour assurer la sécurité de leurs employés face à cette pandémie. Alors que certains secteurs de l’économie s’effondrent, ce secteur connaît un pic historique car la valorisation des entreprises de télécommunications a grimpé en flèche.

  1. Les emplois à distance

Les professionnels tels que les développeurs web, les rédacteurs de contenu, les spécialistes du marketing, entre autres, sont également très demandés. Comme la plupart des travailleurs ont été obligés de travailler à domicile en raison des directives de distanciation sociale, de nombreuses entreprises sont passées au numérique et sont devenues automatisées. Cela explique l’augmentation significative de la demande de professionnels capables de réaliser leur travail à distance.

  1. Les ingénieurs en logiciels

Les ingénieurs en logiciels figurent également en tête de liste des professionnels recherchés car les entreprises de divers secteurs cherchent à améliorer leurs compétences techniques. La plupart des ingénieurs en logiciels peuvent travailler à domicile. Ils peuvent donc continuer à travailler tout en respectant les directives imposant de rester à la maison.

  1. Les analystes de données

La plupart des entreprises engagent actuellement des analystes de données pour les aider à analyser les nombreuses données sur la propagation du COVID-19 et la manière dont elle peut affecter leurs activités. Cela place cette profession sur la liste des emplois les plus demandés.

Quels sont ceux qui risquent de perdre leur emploi ?

Tout le monde sait que les mesures de restriction liées au COVID-19 font des ravages dans tous les secteurs du marché du travail européen. Toutefois, leur impact varie d’un secteur à l’autre. La majorité de la main-d’œuvre est employée dans des secteurs où la demande a fortement chuté en raison du confinement, ce qui a entraîné des pertes d’emplois massives dans toute la région.

L’agence de statistiques de l’UE rapporte qu’environ 397 000 personnes ont perdu leur emploi dans l’Union européenne en avril. Le taux de chômage dans l’Union européenne est passé de 6,4 %, son niveau le plus bas en douze ans, à 6,6 % en avril.

L’Organisation internationale du travail a souligné que 1,6 milliard de travailleurs de l’économie informelle courent le danger immédiat de voir leurs sources de revenus disparaitre.

Pour réduire efficacement le nombre de pertes d’emploi dues au COVID 19, il faut d’abord comprendre quels sont les emplois les plus menacés, c’est-à-dire quels sont les travailleurs qui risquent de perdre leur emploi. Ceux qui courent le risque immédiat de perdre leur emploi sont les jeunes professionnels travaillant dans les secteurs les plus touchés par le confinement.

Selon une étude menée par McKinsey & Company, environ 7,6 millions d’emplois sont menacés, les personnes ayant les revenus les plus faibles étant les plus vulnérables à la perte d’emploi. Les données de l’étude suggèrent que près de 50 % des emplois à risque sont des emplois rapportant moins de 10 livres sterling par heure.

Un autre groupe de personnes risquant le plus de perdre leur emploi est celui des personnes travaillant dans les secteurs les plus touchés par les directives de distanciation sociale. Ces secteurs comprennent, entre autres, l’hôtellerie, le commerce de détail, les activités artistiques, les transports et la construction.

Il ressort clairement de ce qui précède que si aucune mesure politique rapide n’est prise, de nombreuses personnes risquent de perdre leur emploi en raison de l’impact du COVID-19 sur le marché du travail européen.

Qu’est-ce qui a été fait par les entreprises pour conserver les emplois de leurs employés ?

Si l’ordre de rester à la maison a pu contribuer dans une large mesure à lutter contre le COVID 19, il a toutefois eu des effets considérables sur le bien-être des employés de diverses entreprises. Il a modifié la façon normale de travailler ; les entreprises et les employeurs doivent donc également s’adapter et prendre des mesures pour garder leurs employés pendant cette période.

Voici 5 manières permettant aux entreprises d’aider leurs employés à conserver leur emploi :

• Former les employés au travail en distanciel

Le plus souvent, les premiers à adopter une innovation en tirent le meilleur parti. Avec le passage de nombreuses entreprises au numérique, il est important de former les employés au concept de travail à distance. L’organisation d’une formation avancée en ligne peut fournir aux employés les compétences dont ils ont besoin pour s’épanouir dans un environnement de travail à distance.

• Le travail flexible

Plus que jamais, le concept de flexibilité sur le lieu de travail est devenu très important. Le travail à domicile affecte différemment les employés. Les employés ont des conditions de vie et des responsabilités différentes ; il n’est donc pas conseillé de généraliser le plan de flexibilité du travail pour les employés.

Il est important d’avoir des conversations avec les employés pour savoir quand et comment ils peuvent travailler au mieux avec un minimum de perturbations.

• Améliorer la communication d’entreprises

Il est important pour les employés d’avoir des informations précises sur les stratégies de l’entreprise et les différents changements réalisés par l’entreprise pour s’adapter à la nouvelle réalité du travail pendant la période du COVID 19. De nombreux employés ont peur de perdre leur emploi à la suite d’informations obtenues via différentes sources. Il appartient à l’employeur de prendre la responsabilité de les rassurer sur leur sécurité d’emploi et de les informer des récentes stratégies de gestion de crise adoptées par l’entreprise pour lutter contre les effets de la pandémie sur l’entreprise.

• Revoir la politique de santé de l’entreprise

Pendant la levée des restrictions de confinement, tout employé malade doit rester chez lui pour éviter de mettre en danger la santé des autres employés. Cependant, la plupart des employés ont été retrouvés travaillant dans un bureau alors même qu’ils étaient malades. C’est pourquoi il est important d’avoir une politique plus souple en matière de maladie, cette dernière permettant aux employés d’admettre honnêtement leur état de santé sans craindre d’épuiser des congés maladie limités.

• Fournir un environnement de travail sûr

En tant qu’employeur, vous devez vous assurer que le lieu de travail ne présente pour les employés aucun risque de contracter le virus. Il est conseillé de mettre en pratique les directives de distanciation sociale. Si l’espace de bureau est limité, vous pouvez envisager de constituer des équipes tournantes pour vous assurer que la zone de travail n’est pas surpeuplée à moment donné.

• Prendre la santé des employés au sérieux

Un employé en bonne santé est une entreprise en bonne santé. Les employeurs doivent développer des stratégies aidant l’entreprise à assurer le bien-être des employés face à cette crise. Vous pouvez envisager d’introduire la méditation dans l’emploi du temps quotidien afin d’aider les employés à gérer leur stress et les rendre plus alertes et plus productifs.

Conclusion

La pandémie de COVID-19 a eu un impact important sur le marché du travail européen, avec une augmentation du nombre de pertes d’emplois. Les personnes les plus exposées au risque de perdre leur emploi sont les personnes à faible revenu, les jeunes professionnels travaillant dans des secteurs tels que l’hôtellerie, la restauration, le commerce de détail, les arts et le divertissement. Dans cette optique, les entreprises doivent adopter des mesures telles que des horaires de travail flexibles, une meilleure communication et la mise en place d’un environnement de travail sûr pour garantir la sécurité de leurs employés.

Le courtier immobilier encore plus utile avec le Covid

Si les taux de crédit n’ont jamais été aussi bas, le recours à un courtier n’a jamais été aussi élevé. 60% des Français ayant acheté un bien immobilier ces trois dernières années ont fait appel à un courtier. Pour rappel, ils étaient moins de 40% en 2015. Et la crise du Covid a même plutôt accéléré cette tendance.

Intermédiaire privilégié entre les particuliers et les établissements financiers, le courtier a enregistré globalement une hausse de son activité professionnelle depuis la crise sanitaire de 2020. Son rôle de conseiller et de facilitateur n’a jamais été aussi important, car si les taux sont toujours aussi bas, les banques sont plus regardantes sur les dossiers de financement et les profils des candidats à un crédit immobilier.

Un courtier pour le taux mais aussi le conseil

Ce sont les jeunes qui sollicitent le plus les courtiers immobiliers. Chez les 18-25 ans, ils sont 65% à contacter un courtier pour un achat immobilier. Une démarche qui correspond à un besoin de conseil et une inquiétude plus forte pour trouver un financement.

Si les futurs acquéreurs font appel à un courtier en priorité pour obtenir le taux d’intérêt le plus avantageux, avec la pandémie notamment, ils sont 30% à vouloir aussi se donner toutes les chances être sûrs d’obtenir une solution de financement. Car les banques sont de plus en plus frileuses à prêter, avec un taux de refus qui est passé de 5% à fin 2019 à 15% en octobre 2020.

Pour en savoir plus sur les atouts d’un courtier

Devenir ROA avec la protéine de blanc d’oeuf

Le blanc d’oeuf est le roi des aliments pour les pratiquants de musculation, de fitness ou de crossfit. Grâce aux protéines naturelles qu’il recèle, le blanc d’oeuf est consommé par beaucoup de sportifs à la recherche d’une nutrition protéinée. La jeune marque française ROA l’a bien compris en proposant une boisson composée exclusivement de blanc d’oeuf sous forme de doypack à boire aromatisé ou nature en cuisine.

La nutrition protéinée est une composante importante dans la pratique du bodybuilding. Car pour développer harmonieusement et efficacement ses muscles, il est important d’enrichir son alimentation en protéines. ROA offre une solution simple et adaptée pour tous ceux qui souhaitent associer l’efficacité des protéines à une nutrition saine et pratique.

Innovante, la marque ROA nutrition protéinée propose en effet de pouvoir consommer uniquement le blanc d’oeuf, sans avoir à jeter le jaune, qui est souvent considéré comme trop riche en lipides même si sa consommation modérée peut être intéressante. Proposée dans des doypacks qui peuvent être facilement conservés pendant plusieurs mois, les blancs d’oeufs ROA liquides sont LA nouvelle solution simple et pratique pour tous les fans de musculation et fitness.

La gamme ROA est consommable nature ou aromatisée à la vanille, fruits des bois ou bacon, dans un verre, ou en cuisine pour composer un plat ou un dessert. Elle est commercialisée dans les salles de sport ou directement sur la boutique en ligne ROA à retrouver sur le spécialiste de la protéine du blanc d’oeuf liquide.

Comment trouver la meilleure agence digitale ?

Appelée longtemps agence web, une agence digitale est un partenaire essentiel pour développer votre image et votre business sur le web, les réseaux sociaux et globalement tous les canaux numériques. Une agence digitale vous propose des services de création de contenus et d’animation : site web, blog, réseaux sociaux, référencement, publication d’articles, publicité, application mobile, etc. Quand on comprend son importance pour une entreprise, reste à trouver la meilleure agence digitale, comment la chercher et trouver celle qui correspond le mieux à ses besoins ?

Vous avez un projet en tête ? Vous souhaitez engager votre entreprise dans une transformation digitale ? Lancer un service, un produit ? Investir dans une stratégie digitale ambitieuse ? Reste à trouver la meilleure agence digitale. Il existe différents types d’agences qui sont parfois confondues. Agence web, social media, webmarketing, de communication, autant d’agences qui naviguent dans la même sphère d’activités avec pourtant des compétences sensiblement différentes même si complémentaires.

Définition d’une agence web

Une agence web ou internet se concentre essentiellement sur la création de sites internet, vitine ou e-commerce, ou encore applications mobiles. La tendance est à la spécialisation pour viser une expertise très pointue. Ainsi par exemple, certaines agences sont dédiées uniquement à l’UX design, à savoir l’expérience utilisateur ou visiteur d’un site web pour optimiser sa navigation, les points de contact, les process de vente, etc.

Définition d’une agence de communication

Une agence de communication de son côté, va se concentrer sur l’ensemble des supports de communication, qu’il s’agisse d’une carte de visite, d’un logo, d’un affichage sur un bus, dans le métro ou sur un tram. Mais également dans les médias, au cinéma, à la télé, radio, etc. généralement sur les supports physiques classiques mais de plus en plus également sur le digital.

Définition d’une agence webmarketing

Une agence webmarketing est spécialiste de l’utilisation des canaux numériques. Elle doit être capable de développer votre trafic web, de multiplier vos visiteurs et de les transformer en prospects, voire en clients via par exemple une boutique en ligne. Cela se traduira notamment par des prestations d’animation de réseaux sociaux, de référencement naturel, de netlinking, de campagne adwords, ou encore d’emailing. Avec des spécialisations par exemple dans l’inbound marketing, de content marketing, etc.

Définition d’une agence social media

Une agence social media se concentre sur l’animation de vos communautés sur les réseaux sociaux. Elle suit et réagit pour vous sur l’actualité de votre entreprise, vos services et produits, votre secteur… en organisant des événements, des actions, des concours, etc. autant d’actions pour développer, fédérer et fidéliser vos clients, partenaires, etc. Elle crée du contenu et les publie pour vous.

Définition d’une agence d’influence

Déclinaison d’une agence social media, une agence d’influence est spécialisée dans la promotion des marques via des influenceurs, une autre forme de marketing en gros. Véritable interface pour les marques, elle organise ce canal de promotion en sélectionnant les influenceurs et en les accompagnant avec des résultats souvent très efficaces pour les marques mis en avant sur ces réseaux.

Définition d’une agence digitale

Et une agence digitale dans tout ça ? A la différence de ces différentes agences, une agence digitale propose une vision globale de la stratégie digitale d’une entreprise. Elle doit pouvoir accompagner vos investissements dans le digital avec une capacité à actionner les bons leviers en fonction de vos objectifs, votre budget, votre timing, votre activité, etc. Comme un stratège, une agence digitale est un partenaire pour une direction, un département marketing ou communication, capable d’auditer, d’orienter, d’assister et de mener des actions digitales à 360°.

Une agence digitale pourra réaliser ou accompagner des actions de création web, de référencement (SEO ou SEA), de social media, ou encore de content marketing, mais aussi de transformation digitale plus ou moins ambitieuse, qui nécessitera un audit poussé, une stratégie détaillée, une méthodologie et des chantiers adaptés.

Chercher et trouver la meilleure agence digitale

Au regard de son caractère stratégique, la meilleure agence digitale pour votre entreprise devra être adaptée à la taille de votre organisation, en capacité de mobiliser le temps et les ressources nécessaires aux actions à lancer. Mais elle devra aussi être en cohérence avec votre culture d’entreprise et vos méthodes de travail.

Où la trouver cette agence digitale idéale ? Si le bouche à oreille peut se révéler intéressant, eh oui même dan le digital, on regardera les références de cette agence, ses prestations passées, ses spécialités, sa localisation éventuellement même si elle n’est pas forcément décisive. La plupart de ces agences se pencheront gratuitement sur votre problématique.

Sélectionnez quelques agences et interrogez les avec un cahier des charges déjà défini, et une problématique claire. Et faites votre choix en fonction de la réactivité des agences, leur premier contact et bien entendu leurs propositions : pertinence, budget, stratégie, etc.

Courtier: pro, rapide et économique

Les acheteurs immobiliers sont de plus en plus nombreux à faire appel à un courtier pour les aider à financer leur prêt. Ils sont aujourd’hui plus de 35% à passer par un courtier pour obtenir un crédit immobilier. Pourquoi ? Parce qu’un courtier est un professionnel du financement qui vous fera gagner du temps et de l’argent !

Avant toute chose, un courtier immobilier est un professionnel du financement. Agréé par l’ORIAS, le courtier va vous représenter auprès des établissements bancaires. Intermédiaire entre vous et le banquier, il assure la gestion globale de votre dossier, de sa constitution en réunissant tous les papiers demandés, au rendez-vous avec le banquier, dans la défense de vos intérêts. Et tous les détails comptent pour un prêt immobilier qui va vous engager sur une vingtaine d’années. 

Professionnel

Un courtier est un vrai professionnel du financement, agréé par l’Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance. Il maîtrise le marché immobilier, connaît les banques et leurs conseillers, leurs demandes, leurs stratégies, les taux pratiqués, etc. C’est le bon interlocuteur. Il saura présenter votre dossier pour qu’il soit le plus attractif.

Un courtier saura présenter votre dossier aux établissements bancaires adaptés à votre profil. Il vous conseillera et pourra insister sur les atouts de votre profil, en le défendant si besoin en cas de situation plus compliquée (CDD, intérim, changement d’emploi, endettement, divorce, etc.).  

Un bon courtier vous accompagne pendant tout le processus de recherche de financement, souvent jusqu’à la signature à la banque. Il doit trouver des solutions adaptées à votre situation, et comprendre vos besoins et vos attentes.

Rapide

Utiliser les services d’un courtier vous fait gagner du temps. En moyenne, vous gagnerez au moins 3 semaines, voire plus selon les dossiers. Et beaucoup de stress, d’incompréhensions, de recherches, de questions sans réponses, de calculs, en économisant beaucoup d’allers et retours, de prises de rendez-vous, d’explications répétitives.

Quid des comparateurs ? Si leur promesse est séduisante, elle est souvent malheureusement trompeuse. Car ils servent surtout aux banques à collecter de futurs clients. Car l’acheteur devra représenter son dossier à chaque fois, le défendre, le compléter, etc. Cette mise en concurrence est en effet automatique et nécessitera systématiquement ensuite un examen ultérieur plus précis et personnalisé par la banque. Et pas de dossier complexe ou atypique du style CDD, intérimaire ou sans apport.

Economique

Un courtier va vous offrir un pouvoir de négociation incomparable. Comme apporteur d’affaires, le courtier peut mettre en concurrence les banques, leurs conditions, leurs frais, leurs taux, etc. Il pourra par exemple discuter les conditions de crédit (carte gratuite par exemple), les frais de remboursement anticipé, etc. au-delà de la simple négociation du taux d’emprunt.

Au final, un courtier pourra vous faire gagner plusieurs dizaines de milliers d’euros sur un prêt immobilier classique. Des économies importantes qui pourront venir financer des travaux de rénovation, votre décoration ou encore une piscine. 

Et le tout le plus souvent gratuitement jusqu’à la signature officielle de votre prêt. A la signature de votre crédit immobilier, vous pouvez compter sur des frais de courtage entre 0,5 à 1%, généralement plafonnés à quelques milliers d’euros maximum. 

Pour rappel, un courtier ne se limite pas au financement d’un nouveau prêt. Il peut en effet être sollicité pour la renégociation de votre prêt immobilier en cours. Environ 20% des dossiers de courtage concernent d’ailleurs une renégociation de crédit, pour obtenir un taux plus intéressant. 

Toujours pas convaincu(e) ?

Télétravail : quels outils pour travailler efficacement ?

Si le télétravail était considéré comme destiné à des catégories spécifiques d’individus comme les parents (57% des télétravailleurs), les cadres (51%) ou les salariés de grosses entreprises (49%), on remarque que depuis le début de la crise sanitaire, nombreux sont ceux qui l’ont adopté. L’année dernière, 3% de la population active française avait essayé le télétravail à intervalle occasionnelle ou régulière. Pendant le confinement, on considère que 20% des actifs l’ont essayé. Depuis le 11 mai, certains continuent le télétravail tandis que d’autres préfèrent retourner au bureau. Si une agence digitale travaille facilement en télétravail, est-ce adapté aux secteurs plus traditionnels ? Mais quels sont les avantages et les inconvénients de cette technique apparue pour la première fois aux Etats-Unis dans les années 1950 ? Quels outils adopter pour travailler dans de bonnes conditions chez soi ?

Tout d’abord, télétravail ne signifie pas forcément travailler à son domicile. Et pour preuve, 92% d’entre eux travaillent chez eux alors que les autres le font dans des bureaux mis à disposition par l’entreprise ou dans des espaces de coworking. Souvent appréhendé par les employeurs puisqu’un tiers d’entre eux n’y étaient pas favorables avant la crise, le télétravail s’est vite montré indispensable. En effet, 9 employeurs sur 10 l’ont mis en place lorsque cela était possible.

Les règles établies autour du télétravail restent floues dans l’hexagone. Un salarié peut par exemple refuser de travailler avec son ordinateur personnel. L’entreprise doit alors lui en fournir un. Pourtant, en ce qui concerne la connexion internet, l’encre ou encore le papier, des désaccords persistent entre jurisprudence, loi et annonces du ministère du travail. La question de la protection des données pose aussi problème.

L’entreprise doit à terme élaborer une charte informatique. On estime que 70% des télétravailleurs (occasionnels et réguliers) n’ont pas les conditions clairement énoncées dans leur contrat de travail. Cela signifie que seulement 3 télétravailleurs sur 10 le sont officiellement. Enfin, le télétravail n’est que très rarement permanent puisque pour les individus se déclarant en télétravail, cela ne représente en moyenne qu’une semaine par mois.

Une autonomie accrue et un gain de productivité

Le télétravail est un gain de temps et de flexibilité. Un salarié qui travaille chez lui passe moins de temps dans les transports, ce qui augmente potentiellement son temps réel de travail. Il peut aussi gérer son temps comme il le souhaite. De ceci en découle une fatigue moins importante. On va donc constater une hausse de la concentration mais aussi de la motivation.

Pour les salariés qui travaillent chez eux, évoluer dans un environnement qu’ils connaissent peut manifester un sentiment d’épanouissement. Ils ont la possibilité de concilier vie privée et vie professionnelle mais aussi de profiter d’un cadre de travail plus calme. Le télétravail permet aussi dans certains cas d’être plus créatif et d’avoir plus de responsabilité.

De plus, on estime la charge de travail souvent plus importante notamment due au gain de temps journalier de la part des salariés. De manière générale, le télétravail est bien perçu par ceux qui en bénéficient. Trois télétravailleurs sur quatre sont satisfaits ou très satisfaits du télétravail. Il permet aussi aux personnes en situation de handicap de travailler plus facilement à distance.

Au final, le télétravail permet donc de faire des économies financières non négligeables (transport, repas, garde d’enfants etc), d’améliorer la santé du travailleur (plus de temps pour faire du sport, meilleur sommeil, etc) et d’être plus productif sous certaines conditions.

Quels inconvénients ?

Le premier inconvénient souvent énoncé par les télétravailleurs est la difficulté de distinguer vie privée et vie professionnelle. En passant plus de temps chez soi, le sentiment de culpabilité apparaît plus que sur le lieu de travail. Un salarié peut avoir l’impression de ne pas en faire assez par rapport à ses collègues. Ceci peut favoriser le stress et les tensions au sein de l’effectif.

Ensuite, on constate une réactivité des collaborateurs impactée négativement. En effet, lorsqu’une question à priori simple prend quelques secondes en temps normal, elle peut prendre plusieurs minutes voire des heures en télétravail. Or, les réponses attendues sont parfois nécessaires pour l’avancement d’un dossier. De plus, il existe parfois des problèmes de confusion dans les échanges à distance, notamment lorsqu’il s’agit de sujet spécifique ou ambigu.

Certains collaborateurs peuvent aussi avoir des difficultés techniques. Ces difficultés proviennent le plus souvent d’un manque de formation, de logiciel… Les experts se mettent d’accord sur le fait qu’il est nécessaire d’avoir un espace prévu et adapté au télétravail. Or, seulement 60% des télétravailleurs estiment avoir un lieu consacré à ce dernier. Des risques physiques et psychologiques sont aussi à surveiller chez le télétravailleur à temps plein. L’isolement et l’inactivité sont nuisibles à la santé du salarié.

Enfin, les managers réticents au télétravail avancent souvent les mêmes arguments : respect de la vie privée, risques de sécurité informatique, contraintes administratives et difficulté dans la perspective d’évolution de carrière.

Les outils spécifiques au télétravail

Pour mettre en place un système de télétravail efficace, il est nécessaire de bien communiquer. Pour cela, des outils comme Google Hangouts, Teams ou encore Skype entreprise permettent d’échanger rapidement via un chat ou d’organiser des visioconférences. Mais d’autres outils plus spécifiques existent.

Slack par exemple est une plateforme de communication collaborative et de gestion de projet. Elle remplace la fonction de messagerie du mail en interne et permet un partage de dossier.

Monday.com est une plateforme consacrée à la gestion de projet. Elle permet d’attribuer des tâches aux membres de l’équipe et de voir l’avancement de chacun. L’inscription prend moins de deux minutes et les premiers tarifs sont abordables (17€).

Trello est un outil de gestion de projet en ligne. Personnalisable et disponible en 23 langues, il permet de classer les missions qui nous sont confiées. Nous pouvons y spécifier si la tâche en question est commencée ou non, terminée, sa date butoir etc. Il est possible de lier l’application mobile à son agenda personnel pour être sûr de ne rien manquer. Une version gratuite est disponible.

Enfin, Workplace by Facebook est la version professionnelle de Facebook. Le principal avantage est que la plateforme ressemble en tout point au réseau social américain et que sa prise en main est donc très rapide. Il possède une messagerie instantanée, un outil de gestion de projet, la possibilité d’organiser des évènements, créer des groupes, ou encore de partager des fichiers ou articles.

Chaque outil utilisé doit être spécifique et suffisamment complet pour que les collaborateurs puissent s’y retrouver efficacement. Ces outils répondent à différents besoin. Il est donc nécessaire de trouver la bonne combinaison afin de travailler à distance efficacement !

Déconfinement. Distanciation physique mais pas sociale

Community management

Premier jour de déconfinement. Si les mesures barrières sont toujours d’actualité, la vie “normale” reprend son cours. Confinés depuis le 17 mars, la distanciation physique s’est imposée depuis deux mois comme la norme. Avec une bonne surprise, distanciation physique n’a pas rimé avec distanciation sociale. Au contraire, avec l’explosion des réseaux sociaux, nous avons jamais été aussi proches. 

Social media, community management, agence digitale… Le confinement a généré une inventivité de tous les instants sur les réseaux sociaux. Finalement, on s’est senti plus liés, plus solidaires. Rapprochés de nos colocataires, de notre famille à force de vivre tous sous le même toit. Rapprochés aussi de nos amis avec qui on a multiplié les apéro-visio. Rapprochés de nos voisins avec qui l’a pris le temps de discuter.

Rapprochement a été le mot d’ordre de ce confinement. Et tout ceci grâce à internet et aux réseaux sociaux. Malgré une WiFi qui nous donne du fil à retordre et nous force à répéter toutes les 10 minutes « Et là, vous m’entendez ? » et des bug de la part de certaines applications, nous pouvons être ensemble tout en étant loin. D’ailleurs, quels sont les réseaux sociaux qui ont buzzer le plus pendant cette période ? 

Instagram à son apogée

Ainsi, depuis le 17 mars, l’application a cumulé plus de 88 millions de like soit 4 fois plus que l’engagement habituel. Beaucoup ont faire preuve d’originalité pour être le plus original, afin de passer au mieux cette période sur les réseaux sociaux. Le but étant de partager de bonnes initiatives, créer des contenus originaux, motivants, intéressants… des moyens de rester liés. 

Pour encourager les internautes, Instagram a crée un hashtag et un sticker « Challenge », les incitant à participer à différents défis pour les divertir. Les deux plus connus sont Le Pillow Challenge (tronquer son plus beau outfit pour un simple oreiller en guise de robe) et Le Don’t Rush Challenge (défi beauté avec ses ami(e)s). 

Ils ont suscité l’intérêt d’énormément d’utilisateurs de l’application. Résultat : plus de 600 000 publications pour ces deux défis. 

De plus, de nombreuses initiatives inspirantes provenant des influenceurs fleurissent. Que cela soit par des hashtags, par des IGTV, par la transmission de conseils sur les bons gestes à avoir pendant ce confinement, ils sont plus présents que jamais. Leur influence est très positive ces derniers temps sur la population.

L’avènement de TikTok

Son succès s’appuie sur la reprises des codes des réseaux star actuels: consommation vidéo verticale, plateforme de messagerie à partir de tags, apparition de filtres, et une nouvelle façon de segmenter et de générer son contenu. Désormais, on peut dire que l’application fait partie intégrante des réseaux sociaux les plus tendance, avec une influence mondiale.

L’application a été téléchargée plus de 2 milliards de fois, toutes plateformes confondues depuis son lancement en 2016. Selon les données d’un site web professionnel, TikTok a été installé 315 millions de fois depuis le 1er janvier 2020, établissant un record. L’entreprise compte 60 000 employés et a annoncé qu’elle recrutera 10 000 nouveaux employés en 2020.

Dans certains cas, le confinement a du bon

Twitter devient une mine d’or. Quotidiennement critiqué par ses intox et l’ampleur qu’elle prennent, Twitter remonte la pente pendant le confinement, au point d’être devenu l’application « Feel Good » grâce aux tweet et aux vidéos des internautes. On se rend compte que nous avons partagé le même quotidien depuis 2 mois, et rien que ça, cela fait du bien au moral. Le fait de pouvoir se reconnaître dans la majorité des tweets publiés nous a relié encore plus.

Dans le même esprit, de nombreux sportifs ont posté des vidéos avec le hashtag #BougezChezVous. Au programme, des séances de sport à faire à la maison, sans matériel pour s’occuper, rester positif et garder la ligne.

Pendant ce confinement, les réseaux sociaux ont tourné à plein régime, permettant à chacun de se divertir et de s’occuper. Que cela soit par des vidéos TikTok, des recettes de cuisine, l’apprentissage d’une langue ou tout simplement en regardant des publications sur Pinterest : chacun a pu y trouver son compte. 

Avec le déconfinement qui s’ouvre aujourd’hui, les réseaux sociaux devraient continuer à jouer leur rôle de rapprochement virtuel, alors que la distanciation physique risque elle de durer encore de longues semaines. Si vous souhaitez profiter de cette période pour contacter une agence digitale pour votre entreprise, c’est le bon moment. Pour en savoir plus sur le prix d’une prestation agence digitale ?

Un professionnel saura vous conseiller et orienter votre stratégie marketing digital pour profiter de nouvelles opportunités.

Agence marketing digital. Quel est le prix d’une prestation SEO, création site web ou social media ?

Qu’on l’appelle e-marketing ou marketing numérique, le marketing digital regroupe l’ensemble des méthodes et des pratiques marketing sur Internet au sens large, sites web, réseaux sociaux, et plus largement, tous les canaux numériques. Si vous n’avez pas les ressources internes pour gérer votre stratégie digitale, comment trouver la meilleure agence digitale, celle qui sera la plus adaptée à vos besoins, votre activité, votre objectif… mais aussi et surtout votre budget ?

Avant de partir à la recherche de la meilleure agence digitale pour votre entreprise, il est préférable d’identifier vos besoins en la matière. Faire un bref audit de votre société, son organisation, sa digitalisation. Bénéficiez-vous d’une visibilité digitale optimisée ? En gros, un client potentiel trouve-t-il facilement votre entreprise, votre produit, votre service sur le web, les réseaux sociaux…

Référencement, réseaux sociaux, e-commerce…

Site web ? Avez-vous un site internet optimisé on-page et off-page ? Disposez-vous d’une stratégie de référencement ou SEO (Seach Engine Optimization) sur des mots clés stratégiques, un suivi de votre positionnement, de vos concurrents ? Investissez-vous dans des campagnes de référencement payant ?

Social media ? Disposez-vous d’une communauté sur les réseaux sociaux ? Existez-vous sur Facebook, Instagram, LinkedIn, Twitter ? Comment les animez-vous ? Avec une stratégie de contenu ? Un calendrier éditorial ? Suivez-vous l’engagement de votre communauté ?

Commerce en ligne ? Vendez-vous déjà en ligne ? Envisagez-vous de le faire ? Comment pourriez-vous le mettre en place ? Cela nécessite-t-il beaucoup d’évolutions dans votre organisation ? Comment font vos concurrents ?

L’agence marketing digital adaptée à votre entreprise

Sans réponse à toutes ces questions ? Ne vous inquiétez pas, une agence marketing digital est faite pour ça. Une agence digitale réalisera un audit complet de votre digitalisation, de ses atouts mais aussi et surtout de ses faiblesses, en visant le potentiel d’amélioration de votre visibilité digitale, capable de booster votre business.

Pour se faire, il convient de calibrer vos besoins et le budget que vous souhaitez investir dans cette digitalisation. Votre entreprise est un groupe international ? Ses enjeux sont énormes, son implantation mondiale, son organisation complexe… tournez-vous vers une agence d’envergure, qui aura la capacité de vous accompagner à l’international et de réserver les ressources nécessaires à une stratégie ambitieuse.

PME ? Préférez une agence marketing digital à taille humaine

A l’inverse, vous êtes une entreprise familiale, un artisan, une start-up ? Vous travaillez localement ? Cherchez une agence marketing digital à taille humaine, qui saura s’adapter à des besoins spécifiques, un budget serré, et qui connaît souvent mieux le marché local, ses spécificités et ses contraintes.

Il s’agira ici d’un accompagnement personnalisé, avec une relation humaine et directe. Vous gagnerez du temps et de l’argent avec une petite agence digitale, qui comprendra mieux votre business et ses enjeux et pratiquera des prix plus mesurés.

Prix par jour : entre 200 et 600 €

Quel est le prix d’une agence webmarketing ? Difficile de répondre très précisément tant les tarifs diffèrent selon les agences et les prestations. A titre d’exemple, la création d’un site web peut être facturée de 500 € HT à plus de 50 000 € HT selon le site, son cahier des charges, ses enjeux, l’activité, les fonctionnalités, etc. et bien sûr l’agence sollicitée.

Et pour une prestation digitale ? Sans être très précis, il est possible de livrer quelques indices, avec une fourchette pour certaines missions digitales. Globalement, on peut considérer qu’un professionnel du marketing digital travaille généralement sur un coût journalier compris entre 200 € HT et 600 € HT même si de grosses différences existent entre des agences parisiennes souvent beaucoup plus chères, et les autres, des groupes internationaux et un freelance.

Référencement naturel ? Autour de 500 € par mois minimum

Le référencement naturel est un art difficile. Des milliards de pages web sont indexées chaque jour par Google. Ambitionner de positionner son site web en 1ère page des résultats de recherche est une gageure. Un bon référenceur est parfois capable de faire des miracles, et ses résultats pourront avoir des conséquences majeures pour votre business.

Alors, combien ça coûte de booster votre référencement naturel ? Evidemment cela dépendra du champ d’actions de votre stratégie SEO. Logiquement, il est nécessaire de travailler sur la durée pour bénéficier de résultats intéressants et durables. Il faudra compter généralement autour de 300 à 500 € HT pour une prestation basique de positionnement de votre site web sur 3 à 5 mots clés.

Pour tout comprendre sur le SEO en 2 minutes, voir l’article sur l’intérêt du SEO

Animer votre compte Instagram ?

Et les réseaux sociaux ? Un community manager combien ça coûte ? Globalement, il faut environ prévoir un budget compris entre 200 et 1000 € par réseau social sur la base d’une dizaine de posts par mois. Mais ce tarif dépend évidemment du cahier des charges, de l’animation globale, du travail sur les posts, de la création nécessaire (déplacements, photos, reportages, etc.), des enjeux spécifiques, etc.

Location de salle pas chère? 3 conseils pour trouver le lieu idéal

Location salle diner

Vous préparez un mariage, une soirée, un anniversaire ou un séminaire? Si vous n’avez pas assez de place chez vous, pensez à la maison de votre voisin ou à son jardin! C’est un peu sur ce principe que la plateforme iziParty propose la location de salle, maison, villa, loft ou château, ce qui multiplie les opportunités de louer un lieu parfaitement adapté à votre événement, de l’appart pas cher à l’hôtel particulier à plusieurs milliers d’euros la soirée. Voici 3 conseils pour une location de salle pas cher, rapide et réussi.

Louer malin

Si vous disposez d’un budget serré pour votre mariage, votre soirée d’anniversaire ou même un lancement de produit, il est essentiel de viser une date d’événement atypique, peu recherchée, hors saison, bref, qui ne viendra pas en concurrence avec beaucoup d’autres demandes. Classiquement, prévoir votre mariage comme tout le monde, en mai ou en juin, risque d’alourdir sérieusement votre budget location de salle, les loueurs étant très sollicités à cette période.

A l’inverse, il peut être intéressant de prévoir un mariage en décembre par exemple. Evidemment, cela peut représenter quelques inconvénients, comme ne pas pouvoir profiter des extérieurs, d’une belle terrasse ou d’un grand jardin, mais cela peut vous faire gagner jusqu’à 50% sur une même location. Si vous êtes très nombreux, cela peut être un handicap, mais pour un mariage en petit comité, cela est nettement gênant.

Trouver le lieu idéal

Pour ne pas grever votre budget, il est très important de définir vos besoins en fonction de votre événement, du nombre de participants, de l’ambiance que vous souhaitez lui donner, plutôt convivial ou au contraire très solennel. Est-il indispensable de viser une location en centre ville? Avez-vous besoin de besoin d’espace? Un jardin avec Barnum peut-il convenir? Une maison pourrait-elle suffire? Bref, ne pas rechercher uniquement un type de lieu trop précis, et rester ouvert aux opportunités.

Dans le même esprit, il peut être intéressant de regarder parfois si le bar en bas de chez vous pourrait vous proposer sa privatisation, si le gîte que vous connaissez en campagne pourrait être adapté, ou plus simplement si votre voisin accepterait de vous louer son grand jardin. Bref, on trouve parfois des lieux très sympas à l’autre bout de la rue.

Customiser votre location

Vous avez trouvé le lieu idéal pour votre mariage ou votre anniversaire. Coup de chance, il est déjà décoré comme vous aimez. C’est parfait ou presque. Parce qu’il est toujours agréable d’ajouter sa petite touche de bon ou mauvais goût, pour vraiment se sentir comme à la maison.

En extérieur, quelques guirlandes esprit guinguette peuvent faire l’affaire. En intérieur, parfois un tapis, et une lumière plus tamisée font la différence. Bref, souvent quelques aménagements peuvent faire la différence. Et pour pas très cher…

Personnaliser son agenda papier : mode d’emploi

Un agenda papier unique, rien qu’à soi. C’est souvent l’objectif poursuivi par les amoureux de ce support aux milles facettes. Car à la différence d’un logiciel ou d’une application impersonnelle sur smartphone, un agenda papier est entièrement personnalisable, dans son format, sa matière, son contenu, sa couleur… modifiable quasiment à l’envie. Petit tour d’horizon des possibilités pour un agenda personnalisé.

En dehors d’une utilisation vraiment professionnelle, il est possible de personnaliser soi-même son agenda. Beaucoup de customisations sont possibles pour faire de son agenda papier, un compagnon du quotidien unique et qui vous ressemble. Il existe certains blogs dédiés à ce type qui propose de nombreux façons de mettre un accent original, décalé, décoratif, féminin, coloré…

Des idées pour customiser son organiseur papier ? Presque tout est possible comme le souligne le blog Archzine qui fait la part belle à toutes les déclinaisons envisageables en la matière. Il est ainsi possible de prévoir des espaces de rangement pour des notes, fiches ou tickets de caisse, avec une reliure adaptée par exemple.

Dans le même esprit, les cartes journaling sont des accessoires très sympas pour compléter son agenda. Vous pouvez y ajouter un nœud nœud sur la couverture, des trombones, des spirales, un stylo, des portes-cartes, des dessins… bref laissez parler votre imagination et votre créativité.

Il existe d’autres idées pour personnaliser son agenda, comme utiliser des couleurs pour différencier les différents types de tâches, jouer avec des pages rubriques, créer de jolis marque-pages pour marquer les événements importants à ne pas manquer, ou encore fabriquer des intercalaires colorés pour l’organiser de manière ludique et efficace.

Munissez d’un agenda standard, de magazines, de feutres colorés, de ciseaux, de scotch, d’une colle à papier, de rubans… et c’est parti.

Besoin de tutos en vidéo ? C’est par ici…

Et aussi par là, un tuto pratique avec de bonnes idées, simples à réaliser…